Est-il légal d’acheter de la résine HHC ?

5/5 - (3 votes)
résine hhc

HHC, trois lettres qui peuvent ne pas avoir de signification ou de sens pour le commun des mortels. Or c’est un produit qui a de plus en plus d’adeptes parmi les clients fidèles des boutiques de CannaBiDiol (CBD). Il s’agit de l’hexahydrocannabinol, un cannabinoïde, naturellement présent dans les graines et le pollen de la plante de chanvre.

La version commercialisée dans les CBD est synthétisée en laboratoire. C’est une molécule légale, semi-synthétique, dérivée du THC.

Il est, par conséquent, nécessaire de s’interroger sur sa similitude avec des substances telles que le THC et le CBD, sur sa légalité ainsi que sur sa commercialisation.

Similitudes du HHC avec le THC et le CBD

Les ressemblances et les similitudes entre le HHC, le THC et le CBD sont à l’origine de l’ambiguïté juridique l’entourant. Ces similitudes sont dues au fait que les trois substances sont extraites de la plante du chanvre. D’autant que leurs effets et propriétés se rapprochent.

Similitudes avec le THC

En dépit des impressions positives d’une partie de consommateurs, le flou règne autour des propriétés et des effets du HHC. Ce serait une version plus soft et surtout légale de THC.

Le lien entre le HHC et le THC n’est pas si difficile à établir. On retrouve ce dernier, notamment dans le procédé de fabrication du HHC. Cette substance en serait donc un dérivé.

Pour faire simple, cela consiste en la stabilisation chimique de la molécule de THC via l’injection de l’hydrogène sous pression.

Les effets de l’hexahydrocannabinol se rapprochent beaucoup de ceux du THC. D’après les témoignages, il s’agirait d’une version atténuée ou soft de ce dernier. Les consommateurs le qualifient de doux, d’apaisant et de relaxant.

Pour d’éventuels autres effets de cette substance, il faut attendre la parution d’études plus complètes. Néanmoins, le débat, actuellement, concerne les propriétés psychoactives du HHC. La communauté scientifique est encore indécise sur ce point.

Cependant, statuer scientifiquement sur cela permettrait d’avoir une appréhension légale et juridique plus claire.

Similitudes avec le CBD

La comparaison entre le CBD et le HHC semble être plus favorable à ce dernier. Le CBD est, en effet, une molécule légale commercialisée sous différentes formes dans les meilleurs sites CBD.

Le CBD commercialisé en France est issu de l’extraction d’une variété de cannabis bien déterminée dont la culture est légale. Son taux de THC est inférieur à 0,3 %.

Pour les effets, l’effet relaxant et apaisant du CBD est, d’après les consommateurs, plus prononcé au niveau du HHC. Cette substance serait à mi-chemin entre le CBD et le THC.

Néanmoins, la différence la plus marquée et significative consisterait au fait que le HHC soit, intégralement, une substance de synthèse. La molécule synthétique aurait même été découverte en laboratoire en 1947, bien avant la découverte de la molécule naturelle.

Commercialisation du HHC

Outre le débat sur la légalité du HHC, la question qui se pose concerne sa commercialisation en France.

Cette substance est d’ores et déjà commercialisée et commencerait à avoir même une clientèle. Fleurs, résine, e-liquide à vapoter, infusions, les produits dérivés se multiplient pour atteindre de plus en plus de consommateurs. Si vous cherchez le meilleur HHC, voici ci-dessous une sélection de fleurs de HHC ainsi que des résine HHC :

-40%
Fleur Blueberry Muffin HHC Indoor 15% - Okiweed
Code Promo -40% :

41.00

24.60

Néanmoins, tous les CBD Shop ne se sont pas lancés en raison de l’ambiguïté juridique entourant cette substance. D’autant plus que cette dernière peut très bien être synthétisée dans des laboratoires clandestins et mettre en danger la santé du consommateur.

D’après l’Union des professionnels du CBD, il est impossible de certifier une consommation sans danger pour les utilisateurs. La composition et la traçabilité des produits permettant sa synthèse connaissent encore des zones d’ombre.

Quel site propose du HHC ?

Okiweed

Le HHC, une substance légale ?

Se prononcer sur l’aspect légal du HHC n’est pas une mince affaire. À cette date –17 octobre 2022-, les avis divergent concernant la légalité de cette substance. Cela est dû au fait qu’elle s’apparente au THC. D’autant plus que jusqu’à aujourd’hui, la réglementation se caractérise par son ambiguïté la concernant.

Le HHC, une drogue ?

D’après les experts, pour se prononcer sur la question, il faut bien préciser la signification du terme « drogue ». Si ce dernier fait allusion à toute substance psychoactive, le HCC en est bien une.

Une nuance réside, néanmoins, par rapport au fait qu’une drogue est forcément un inducteur de dépendance. À ce niveau, les études affirmant que le HHC pourrait être un inducteur de dépendance ne sont pas nombreuses.

Pour ce qui est des effets de la consommation de HHC sur l’organisme, à l’inverse d’une drogue, on ne peut les qualifier de néfastes. Cela dépend considérablement du mode de consommation. Une autre nuance, sans doute, à l’origine de l’ambiguïté du législateur sur l’aspect légal de cette substance.

hhc

Position du législateur

Pour partir d’un constat réel, le HHC est bien en vente dans les CBD Shop. Sous forme de fleurs vaporisées, de produit à vapoter, de haschich ou de friandises, cette substance est commercialisée.

Malgré sa commercialisation à une échelle plus ou moins importante, l’aspect légal du HHC est fortement nuancé.

À première vue, pour statuer sur la légalité d’une substance susceptible d’être addictive et s’apparentant à une drogue, il faut revenir vers les textes pénaux, l’interdisant.

Pour le moment, aucun texte légal n’interdit explicitement la vente et la consommation de cette substance. Elle ne figure, en effet, pas sur la longue liste des stupéfiants ou sur celle des psychotropes.

Une première recherche dans les textes de loi permettrait, ainsi, d’affirmer que le HHC n’est pas interdit par la réglementation en vigueur. Or, en raison de la complexité de la question et de la gravité des sanctions en matière de drogues, ces textes doivent être examinés avec plus de profondeur.

Jusqu’à cette date, la seule interdiction du HHC émanerait d’une étude des listes de l’arrêté du 19 mai 2015 modifiant l’annexe IV de l’arrêté de classement des stupéfiants. Le HHC serait un Cyclohexylphénol. Une substance considérée comme stupéfiant par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *