Est-ce qu’on peut conduire après avoir consommé du CBD ?

Notez cette page

Le cannabidiol (CBD) encore appelé « cannabis light » est une substance de la famille des cannabinoïdes. Il se distingue des autres molécules de sa famille à travers ses bénéfices sur la santé et donc son utilisation dans le cadre médical. C’est la raison pour laquelle de nombreux pays comme la France ont désormais légalisé sa consommation. Seulement, la législation qui l’entoure demeure ambiguë. Néanmoins, est-il possible de conduire après avoir consommé du CBD ?

CBD consommable

Le CBD: Quel est son effet sur le sommeil ?

D’après les médecins, il faut normalement entre 6 et 8 heures de sommeil par nuit pour les adultes. Cependant, la majorité de la population mondiale n’atteint pas ce quota et souffre d’insomnies et de troubles de sommeil. Le mode de vie urbain, la pression au travail, l’usage quotidien des écrans sont autant de facteurs qui contribuent à l’amplification de ce problème. Heureusement, le cannabidiol pourrait bien jouer un rôle important dans le traitement des insomnies selon la législation sur le CBD.

En effet, le cannabidiol contribuerait à lutter contre les troubles du sommeil en plus d’apaiser les douleurs musculaires et de réduire le stress ou l’anxiété. Il joue le rôle de régulateur du système cannabinoïdes endogène (marqué par les récepteurs CB1 et CB2) pour améliorer la réponse naturelle du système nerveux et immunitaire. Ses bienfaits sur le sommeil sont si importants qu’il est de plus en plus sollicité sur le marché. Il permet au consommateur d’avoir un sommeil long et réparateur. 

C’est en cela même qu’il combat promptement et efficacement les problèmes d’insomnies. Le produit dérivé du CBD le plus utilisé est l’huile de CBD. Elle agit plus vite, car se diffusant rapidement dans l’organisme et plus facile à administrer. Son mode d’administration est la voie orale plus spécifiquement la voie sublinguale (sous la langue). 

Ce faisant, elle prend entre 5 à 20 minutes, en fonction des sujets pour se diffuser dans l’organisme. Vous l’aurez sûrement compris, vous pouvez consommer l’huile de CBD à tout moment sauf s’il faut conduire juste après, car les effets de la substance sur la production de la mélatonine sont assez notoires.

Conduite suite à une consommation du ?

À cause de son effet sur le sommeil, le CBD peut induire un assoupissement chez certains consommateurs. Bien entendu, il ne produit pas d’effet psychotrope contrairement au THC ou tétrahydrocannabinol. Toutefois, sa consommation qui à la base procure un certain bien-être peut s’accompagner d’un sentiment de relaxation forte et rapide.
Aussi, il peut chez certaines personnes, provoquer des nausées. Ce sont certainement des sensations légères, mais pouvant agir dans certains cas sur votre état de vigilance. Conduire peut donc devenir dangereux pour vous et pour tous autres usagers de la route.
Afin d’éviter tous risques pouvant survenir, il n’est pas recommandé de conduire tout juste après la consommation du cannabidiol. L’idéal serait d’attendre quelques heures pour reprendre après le volant.

Consommer du CBD avant de conduire

Le CBD est-il détectable aux contrôles de dépistage ?

Les contrôles de dépistage sont faits dans le but de sécuriser la route pour l’ensemble des usagers. Ils consistent en la recherche des traces de drogues dans l’organisme de l’usager grâce aux tests salivaires, sanguins ou urinaires. Tous les produits contenant du cannabidiol doivent contenir moins de 0,20 % de THC ou dans le meilleur des cas, pas de trace de cette molécule.
En effet, juste quelques traces de ce cannabinoïde psychoactif peuvent rendre positif le test de contrôle. Ce qui peut engendrer de graves conséquences telles que  le retrait de quelques points sur votre permis, une amende ou même une peine de prison selon la législation du CBD en France.
Si vous avez donc des doutes sur la teneur en THC du produit, abstenez-vous de conduire après l’avoir consommé. Parallèlement, si vous consommez du CBD pur, vous n’êtes pas non plus autorisé à conduire, car vous risquez certainement une somnolence.

Combien de temps après peut-on conduire suite à la consommation du CBD ?

Généralement, le temps minimum après lequel vous pouvez conduire suite à une consommation de CBD est de 6 heures. Ainsi, vous laissez le temps au produit de se dissiper dans l’organisme et d’agir sur votre mal. En revanche, si le produit contient beaucoup de traces de THC (supérieur à 0,2 %), il faudra s’abstenir de conduire pour éviter toute complication. N’oubliez pas que le risque d’être testé positif au CBD est plus élevé dans ces conditions. 

De facto, il est conseillé de privilégier le soir lorsque vous souhaitez utiliser un produit à base de chanvre. Vous pouvez ainsi librement conduire dans la journée sans aucune crainte.

Par ailleurs, le temps que le THC disparaisse de l’organisme peut aussi varier d’un individu à un autre. Chaque organisme est en effet unique. Par exemple, pour une personne qui fume presque toujours de la marijuana, ce temps est évalué à plusieurs semaines.
Pour déterminer à quel moment conduire après avoir consommé du cannabidiol, il faut considérer l’heure de la consommation et la dose ingérée. Plus la quantité est importante et plus longtemps vous devrez attendre. 

De même, pour un test salivaire, le niveau de THC ne sera pas perçu après 4 à 6 heures. Cela n’implique pas le fait de prendre du cannabis pur, car ce dernier est strictement interdit et est illégal en France contrairement à l’huile de CBD. Les autres tests sanguins et urinaires quant à eux révèlent durant un long moment des traces de stupéfiants respectivement dans le sang et dans les urines.

Dans ce cas, si vous avez consommé un produit qui contient une grande quantité de THC, vous risquez d’avoir des problèmes avec la justice et pas seulement ! Vous pouvez être victime ou impliquer d’autres usagers de la route dans un accident de la route.

Boire du CBD

Consommation du CBD: qu’est-ce que la loi dit ?

La loi approuve la vente et la consommation des produits faits à base du cannabidiol dans plusieurs pays comme en France, mais le taux de THC qu’ils contiennent ne doit pas dépasser 0,20 %. Clairement, cette législation semble s’être plus focalisée sur le contenu du produit et non sur son aspect final. Veillez donc à être vigilant et à bien vérifier le taux de THC contenu dans les produits que vous consommez. 

Le CBD étant bénéfique pour l’organisme, son utilisation sous ses diverses formes n’est pas punie pas la loi. Cependant, fumer de la fleur de CBD demeure interdit et donc puni par la loi. C’est d’ailleurs pour cela qu’on le retrouve sous plusieurs formes « arrangées » dans le but d’améliorer la santé et non sous sa forme brute.

Quelle est la différence entre le CBD et LE THC ?

Le tétrahydrocannabinol dont l’abréviation est le THC est une molécule de la famille des cannabinacées. Il vient donc de la même famille que le CBD, mais possède des propriétés principalement opposées au cannabidiol. Les deux sont aussi issus du cannabis. Le THC est connu pour son « important » rôle psychotrope et est classé dans la catégorie des stupéfiants. En effet, il affecte négativement l’état de conscience des consommateurs en créant chez ces derniers une dépendance.

Cela a de nombreuses répercussions comme la faim, la fatigue, la confusion,  l’atrophie partielle des fonctions mnésiques. La consommation à long terme de cette substance très active du cannabis peut causer essoufflement, toux chronique et risque d’inflammation des voies respirations. Pour cela, il est interdit par la loi en France comme dans de nombreux pays. En revanche, le CBD qui vient de la même famille que cette molécule a beaucoup de bienfaits sur l’organisme.

C’est un anti-inflammatoire ou encore un anxiolytique qui favorise la relaxation et le sommeil de qualité. Il contribue également à la diminution du stress.

CBD et conduite

Le CBD a-t-il des effets secondaires ?

Tout comme la majorité des substances, le CBD pourrait chez certains sujets avoir des effets secondaires sur l’organisme. Il faut préciser que ces effets sont quand même minimes à côté de tous ses bienfaits. Les effets indésirables sont entre autres : la baisse de la pression artérielle due à la consommation d’une grande quantité d’huile de CBD ; la sensation de bouche sèche qui peut être inconfortable pour beaucoup de consommateurs.
Certains de ces effets peuvent aussi se ressentir suite à une première consommation de la substance. Avec le temps, le consommateur peut s’y habituer. Dans le même temps, d’aucuns peuvent ne rien ressentir. Tout ceci explique bien le principe de l’unicité de l’individu.
En somme, peut-on conduire après avoir consommé du CBD ? La réponse à cette question est bel et bien non ! Le CBD à cause de ses propriétés relaxantes peut influer sur votre conduite. D’où la nécessité d’éviter de conduire sous l’effet de cette substance. Il faut donc normalement attendre 4 à 6 heures avant de prendre le volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.