Comment arrêter de consommer du cannabis ?

5/5 - (2 votes)

De nos jours, il y a des millions de personnes souffrant d’une dépendance au cannabis. Ce dernier s’inscrit dans les substances dont le sevrage est vraiment difficile. En fait, le cannabis psychoactif est essentiellement constitué de THC autrement appelé Tétrahydrocannabinol. La consommation du THC de façon régulière pendant quelques semaines expose très rapidement le sujet à une addiction. Son effet euphorisant qu’il produit au début de sa prise engendre peu à peu des effets secondaires indésirables qui peuvent détruire la vie du consommateur. Pour ce faire, imprégnez-vous dans ce billet des meilleures astuces pour mettre fin à la prise du cannabis.

Cannabis

Qu’est-ce que la dépendance au cannabis ?

D’après les études, le cannabis est la drogue la plus consommée par un grand nombre de personnes d’autant qu’il est facilement accessible. Disponible sous plusieurs variétés et issu de la plante de Cannabis, le cannabis renferme des composés psychoactifs tels que le THC. En effet, les plus grands consommateurs de cette drogue ont un âge minimum de 15 ans.

Cependant, la consommation régulière de cette substance conduire à une dépendance ou une addiction au cannabis. Les adolescents et les jeunes adultes possèdent un risque élevé de devenir accros à la consommation du cannabis. En résumé, la dépendance au cannabis est un état où le sujet devient incapable de passer sa journée sans avoir recours à ce produit. Autrement dit, le consommateur se trouve dans l’incapacité d’arrêter la prise de cette substance malgré ses effets néfastes.

Quelles sont les causes d’une dépendance au cannabis ?

Généralement, les individus dépendants s’adonnent à la consommation du cannabis dans le but de lutter contre l’inhibition. En effet, le cannabis est consommé en milieu scolaire et professionnel à cause de ses effets relaxants face à l’anxiété et au stress. Ainsi, les plus jeunes le considèrent comme une automédication dans les situations de performance et de pression.

En outre, la recherche de fortes sensations et la pratique d’une tolérance accrue à cette substance conduisent aussi à une dépendance occasionnée par l’augmentation de la quantité consommée habituellement dans le but d’obtenir les mêmes sensations. Toutefois, la dépendance conduit à un développement de syndrome de sevrage suite à la décision du consommateur de mettre fin à la prise du cannabis. 

Quels sont les symptômes habituels liés à la dépendance au cannabis ?

Le cannabis est une substance qui possède plusieurs vertus, mais sa consommation exagérée conduit à une dépendance. Par conséquent, il est capital de connaître les signes annonciateurs d’une dépendance au cannabis afin de facilement détecter leurs manifestations. A cet effet, les symptômes qui alertent un individu sur son niveau de consommation du cannabis sont entre autres :

  • La perte progressive du contrôle de la quantité et de la fréquence de cannabis consommé
  • L’échec de plusieurs tentatives d’arrêt de la prise du cannabis
  • La poursuite de la consommation du cannabis malgré la compromission de sa vie de couple, sa vie professionnelle, ses relations amicales, etc.
  • L’approvisionnement et la consommation régulière du cannabis dans le cadre de la recherche des sensations de détente et d’euphorie
  • Le développement d’un désir incontrôlable à la prise du cannabis
  • La poursuite de la consommation du cannabis en toute conscience de son addiction et de ses dangers
  • La manifestation des problèmes relationnels et de communication
  • L’interruption de ses activités extra-scolaire ou extra-professionnelles
  • La manifestation des sensations de palpitations cardiaques, des fringales, la perte de mémoire, la bouche sèche, la rougeur des yeux, les angoisses, les nausées et le sentiment d’étouffement
  • Les sensations de variation d’humeur, l’irritation, l’agitation et les comportements agressifs
  • Les sensations de nervosité suite à la non-consommation du cannabis pendant quelques jours
  • La perte de poids significative ou d’appétit.

Cependant, pour avoir une confirmation d’une dépendance au cannabis, il faut faire recours à un professionnel de la santé qui se chargera de vous faire des examens. Toutefois, il peut s’agit de votre médecin traitant ou d’un service de conseil basé en ligne.

Quelles sont les solutions pour arrêter de consommer du cannabis ?

Avec les avancées de la recherche médicale, de nouvelles méthodes de sevrage sont mises sur pied afin d’aider les individus souffrant d’une dépendance au cannabis de se débarrasser de leur addiction. Parmi les solutions mises en place, figure l’utilisation de l’huile du CBD ou de Cannabidiol. En effet, pour reprendre le contrôle de votre vie en cas de dépendance au cannabis, la prise du CBD produisant des sensations non psychotropes fait partie des astuces efficaces.

Ainsi, les résultats des chercheurs par rapport à l’utilisation de l’huile de CBD ont été concluants. Car cette huile produit des effets calmants, relaxants et anti-inflammatoires sur l’organisme du patient. De ce fait, le CBD est très efficace lorsqu’il est utilisé comme méthode d’accompagnement au sevrage du cannabis et réduit drastiquement les sensations indésirables mentionnées plus haut.

En outre, l’apport de l’huile de cannabis est précieux à cause de ses actions sur les pathologies comme : la sclérose en plaques, la fibromyalgie et la maladie de Parkinson. Par ailleurs, la meilleure solution est de pratiquer un sevrage du cannabis.

Cannabis

En quoi consiste le sevrage du cannabis ?

Le sevrage du cannabis est une période au cours de laquelle un individu en phase de dépendance du cannabis se prive de la consommation de cette substance de manière durable. Pendant cette période de sevrage du cannabis, on remarque chez ces individus des symptômes de manque.

Ainsi, l’arrêt de la prise de cannabis peut en fait engendrer un syndrome de sevrage cannabique chez le sujet dépendant. Le degré de manifestations des signes varie d’un individu à un autre. Toutefois, ces signes sont de nature psychologique et physique.

Par ailleurs, durant la période de privation de la consommation du cannabis, l’anxiété, les fluctuations émotionnelles et le dérèglement de sommeil constituent les symptômes enregistrés chez les individus dépendants. Les maux d’estomac, l’irritabilité, l’absence d’appétit et les bouffées de chaleur font également partie des irrégularités constatées.

Notons que ces symptômes peuvent se manifester pendant 6 semaines et que la durée de sevrage dure très souvent plusieurs mois selon le sujet dépendant. En revanche, au terme de la période de sevrage, l’individu dépendant perd toute envie de fumer et est totalement libéré de la prise du cannabis.

Comment pratiquer le sevrage du cannabis ?

Se présentant comme le moyen le plus efficace pour stopper la consommation du cannabis, plusieurs méthodes permettent de faire le sevrage du cannabis. Au nombre de ces méthodes, nous avions : la motivation, l’intégration des groupes de soutien, le changement de style de vie, la pratique du sport et des exercices respiratoires.

Être motivé et déterminé à arrêter la prise de cannabis

La motivation est une arme puissante permettant de mieux vivre une période de sevrage. Ainsi, en vous rappelant des raisons qui justifient votre désir de mettre fin à la consommation du cannabis, vous éprouverez plus de facilité à pratiquer le sevrage.

Alors, pour vaincre les difficultés liées au sevrage, établissez une liste des inconvénients de la prise du cannabis sur votre santé puis prenez le soin de la consulter de temps en temps. Aussi, le soutien des personnes de confiance pourrait être d’une aide précieuse pour vous pendant cette période de transition. Car elles seront en mesure de vous motiver durant tout le processus.

Cannabis

Adhérer à une communauté de soutien

Excepté le soutien de vos proches, il est possible d’obtenir du réconfort auprès des personnes traversant la même situation que vous. Pour ce faire, il suffit d’intégrer un groupe de soutien en ligne ou situé à proximité de votre domicile. De ce fait, vous n’aurez pas le sentiment d’être seul et pourrez faire durer votre motivation dans le temps. La sollicitation du soutien des spécialistes en sevrage vous sera également d’une grande aide en situation de détresse.

L’adoption d’un nouveau style de vie

L’une des étapes les plus coriaces, mais fondamentale est l’abandon de vos habitudes quotidiennes parce que la prise du cannabis résulte logiquement d’une habitude. Le sevrage se présente alors comme le moyen idéal d’éliminer les mauvaises habitudes qui ont engendré cette dépendance au cannabis. A cet effet, en fonction de l’habitude que vous adoptez, pratiquez des activités que vous appréciez si vous avez tendance à fumer lorsque vous êtes ennuyé.

De plus, prenez vos distances par rapport à vos amis avec qui vous fumez surtout pendant toute la période de sevrage. Utilisez un autre moyen de trouver facilement le sommeil au cas où la consommation du cannabis serait pour vous le moyen de lutter contre l’insomnie.

Cannabis

Remplacer le cannabis par le CBD

Beaucoup d’adeptes du cannabis ont réussi à arrêter en le remplaçant par le CBD (son cousin 100% légal). Les produits récréatifs comme les meilleures fleurs de CBD, les meilleures résines CBD, les moonrocks CBD et bien d’autres produits ont la même consistance, le même gout, la même odeur que les produits qui contiennent du THC mais ils sont légaux et surtout ils ne sont pas psychotropes. N’hésitez pas à consulter nos classement pour découvrir le meilleur site de CBD et les bons plans comme des codes promo et des réductions !

Pratiquer du sport

Le sport est un remède qui soigne tous les maux. Il permet de relâcher toute forme de pression, d’être détendu et vivant. En plus, il procure un bien-être plus impeccable que celui offert par le cannabis à travers la production de l’endorphine, hormone responsable des sensations de bien-être. En effet, cette hormone produit les mêmes effets analgésiques que la morphine qui permet de lutter contre les différentes formes d’additions. Cependant, 30 minutes de pratique d’exercices sportifs suffisent pour stimuler la production d’endorphine par l’organisme. Toutefois, vous pouvez également opter pour la méditation.

S’adonner à des exercices de respiration         

S’efforcer d’être motivé est bien, mais maitriser son corps, son organisme et sa respiration est encore mieux. En fait, la pratique de la méditation, de la marche pendant une longue durée, des exercices de respiration dans la nature constitue des soutiens solides. Par conséquent, évitez de vous isoler, au contraire, allez explorer les espaces verts pour respirer profondément et lentement de l’air frais.

Pour conclure, le cannabis est une substance possédant assez de vertus, mais le non-contrôle ou la non-modération de sa consommation conduit à une dépendance. Cette dernière provoque plusieurs répercussions sur la santé de l’accroc et peut même le conduire de la vie à trépas. C’est pourquoi, une fois les signes d’une dépendance détectée, il est impératif d’appliquer des mesures idoines afin de reprendre le contrôle de sa vie. Toutefois, en contactant votre médecin, vous pourrez bénéficier des conseils adéquats ainsi qu’un traitement médicamenteux en guise de soulagement aux symptômes de manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.