Est-ce que le CBD crée une addiction ?

5/5 - (1 vote)

Le cannabidiol est un cannabinoïde présent dans la plante controversée : le cannabis. Il présente un large éventail d’intérêts médicaux et thérapeutiques, ce qui explique qu’il soit utilisé dans la médecine moderne et traditionnelle mais il est également très controversé et souvent confondu avec son cousin le THC. Nous allons définir ce qu’est le CBD et vous expliquer pourquoi le CBD ne peut pas créer d’addiction.

La définition du CBD

Est-ce que le CBD crée une addiction ?

Par simple définition, l’abréviation CBD est dérivée des lettres du mot “cannabidiol”. Cette molécule est l’un des nombreux cannabinoïdes présents dans le chanvre, également appelé cannabis. Cette molécule est également présente en faible concentration dans le corps humain, notamment dans les tissus adipocytaires.

Le CBD n’a pas de propriétés psychotropes, contrairement au THC, un autre constituant du cannabis connu pour ses effets psychoactifs. Le CBD n’est pas intrinsèquement dangereux pour la santé. En outre, une consommation excessive entraîne une somnolence.

En France, après une période de flou juridique pendant laquelle le CBD était toléré mais pas officiellement sanctionné, la commercialisation du CBD pour les adultes est légale depuis juin 2021, mais seulement si la teneur en THC du CBD est inférieure ou égale à 0,2%. Cette molécule présente de nombreux avantages, notamment la réduction du stress et de l’anxiété.

Elle contribue également au traitement de l’insomnie et possède des propriétés anti-inflammatoires. De plus, cette molécule soulage les douleurs arthritiques, musculaires et osseuses, malgré le fait qu’on la retrouve maintenant dans des produits de consommation tels que le chocolat, les infusions, les crèmes, les huiles et les liquides pour cigarettes électroniques.

Les différents produits à base de cannabidiol

La demande de produits à base de CBD a augmenté ces dernières années, tout comme les différentes formes de consommation de cette molécule, ce qui a entraîné une diversification des produits. Une grande variété de produits à base de CBD a été introduite sur le marché, permettant à tous les consommateurs de trouver ce qui correspond le mieux à leurs besoins, leurs désirs et leurs habitudes de consommation.

Tout en sachant que ce produit est très bénéfique pour une personne qui souhaite traiter une addiction.

Les fleurs de CBD

Tout d’abord, il y a les fleurs de CBD, qui sont considérées comme un produit emblématique. Les meilleures fleurs de CBD sont issues des cultures européennes, favorisant par la même occasion une meilleure traçabilité du chanvre. Les fleurs de chanvre sont les produits CBD les plus populaires auprès des consommateurs car elles sont naturelles et riches en cannabinoïdes.

Il est donc fortement déconseillé de les fumer, mais il existe deux façons de les consommer.

La première méthode consiste à les inhaler au moyen d’un vaporisateur CBD de haute qualité conçu à cet effet. Cette méthode de consommation est destinée à un groupe spécifique de personnes : les consommateurs de cannabis qui veulent réduire leur addiction ou remplacer les ingrédients nocifs de leur joint par quelque chose de plus bénéfique.

La deuxième option est l’infusion. Pour préparer une infusion de CBD, il suffit de les hacher en petits morceaux avec un robot de cuisine et de les utiliser comme du thé. Il est également faisable d’utiliser des herbes dans la préparation pour améliorer la solubilité du CBD et ainsi bénéficier de tous les bienfaits thérapeutiques du chanvre.

Les huiles de CBD

Parce qu’elles sont simples à utiliser et réagissent rapidement, c’est un moyen plus pratique de consommer du CBD. Les huiles de CBD ont gagné des parts de marché. En outre, elles sont utiles car elles peuvent être utilisées de diverses manières. Les meilleures huiles de CBD sont été extraites du CO2 et possèdent un large spectre de cannabinoïdes, ce qui renforce l’effet d’entourage. Les huiles haut de gamme comme l’huile CBD pressée à froid sont souvent plus efficaces que des huiles à l’isolat qui répond à un besoin d’acheter de l’huile de CBD pas cher.

L’huile de cannabidiol peut également être présente dans des produits cosmétiques. Ce mode de consommation permet une transmission lente et douce des principes actifs de la plante à travers l’épiderme.

Elle est souvent consommée par voie sublinguale pour des résultats plus rapides car elle met 5 à 15 minutes à agir. Ses avantages devraient être nombreux.

Les cosmétiques CBD

Suite à plusieurs études démontrant les effets du CBD sur l’inflammation, l’hydratation et l’apparence de la peau, notamment dans le traitement de l’acné, une flopée de cosmétiques infusés au CBD ont fait leur apparition sur le marché.

Ces produits sont très demandés et sont disponibles dans une variété de formats, y compris la crème pour le visage, le sérum, le baume CBD réparateur et l’huile de massage. L’application se fait vers le bas, directement sur la zone à traiter. Pour ce faire, il suffit de nettoyer la zone ciblée avant d’appliquer la solution directement sur votre corps. Le CBD sera alors absorbé par la peau, révélant ses bienfaits potentiels.

Les différents produits Cannabidiol

Les résines CBD

Pour les amateurs de haschisch, il existe des résines de CBD, souvent appelées hash ou shit CBD, qui sont des concentrés de cannabidiol. Elles peuvent être prises par voie orale ainsi que par vaporisation. Les haschs à base de CBD proposés à la vente ne contiennent que des quantités infimes de THC, ce qui les rend non psychoactifs et légaux.

Il existe une variété de plantes riches en CBD comme le pollen CBD le chanvre marocain, le shit afghan, le charas CBD et le hash libyen. Ils sont souvent utiliser pour combattre une certaine addiction : tabac, alcool, etc

E-liquide CBD

Pour les personnes intéressées par le vapotage, les e-liquides au CBD sont des produits qui s’utilisent en conjonction avec une cigarette électronique. Avant de pouvoir l’utiliser, la vapoteuse doit être remplie de solution de cannabidiol, un peu comme les liquides traditionnels. Cette méthode est très appréciée des fumeurs car elle les aide à arrêter de fumer, qu’il s’agisse de tabac ou de cannabis récréatif (fort en THC).

En vaporisant votre e-liquide CBD, il est possible de réduire la consommation de cigarettes tout en profitant des effets relaxants du cannabidiol.

Les capsules de CBD

C’est l’un des produits CBD les plus simples. Les capsules de CBD, également connues sous le nom de gélules, sont assez attrayantes car elles permettent de prendre une quantité spécifique de CBD dans n’importe quelle situation. Ces gélules s’ingèrent facilement par la voie orale avec un peu d’eau et mettent environ 30 minutes à faire effet.

Cristaux de CBD

La forme la plus pure de CBD est connue sous le nom de “terpsolateurs”, qui sont des produits relativement puissants et riches en CBD, destinés uniquement aux utilisateurs réguliers. Les grains de la plante chanvre sont utilisés pour fabriquer les cristaux. Les meilleurs cristaux CBD permettent d’obtenir une solution pure de CBD avec une concentration de 99%. Ils ont la consistance du sucre et se dissolvent dans l’eau ou l’e-liquide.

Il est à noter qu’aucun autre cannabinoïde, comme le THC ou le CBG, n’a été détecté dans ce produit.

Les bienfaits du cannabidiol

D’abord, le cannabidiol est un composant bénéfique du cannabis. En médecine, le CBD est un produit chimique qui est utilisé pour traiter et soulager une variété de maladies et leurs symptômes. C’est un complément alimentaire naturel qui aide à équilibrer ou à rééquilibrer certaines fonctions de l’organisme, telles que la réponse au stress, l’appétit, le sommeil et les réponses immunitaires, de manière douce.

Sachant que la perte de libido est un véritable phénomène de société qui touche un nombre croissant de couples dans le monde. Entre le stress quotidien, la consommation d’écrans, les différences alimentaires et les obligations professionnelles, la vie sexuelle est fréquemment mise à l’épreuve par un rythme de vie erratique, et cela est compréhensible.

Pour traiter ce problème, le CBD peut être pris sous la forme d’une fleur, d’une résine, d’une huile ou d’une crème et peut contribuer efficacement aux effets aphrodisiaques.

Par conséquent, tous les produits à base de CBD (cannabidiol) peuvent être utilisés pour améliorer la libido sans les effets secondaires associés au THC (tétrahydrocannabinol).

Quand est-il des effets secondaires du CBD ?

Tout d’abord, le chanvre cultivé est une substance active qui a un impact direct sur le bien-être des personnes. À faible consommation, il peut être une source de relaxation très importante.

Mais, en cas de surdosage ou d’interactions avec d’autres molécules, le CBD peut provoquer des effets secondaires chez certaines personnes. Les effets secondaires sont les suivants : étourdissements, bouche sèche, somnolences, nausées, baisse de la tension artérielle, diarrhées.

En dernier, le CBD peut interagir et perturber le métabolisme d’enzymes spécifiques au niveau cellulaire lorsqu’il est pris par voie orale ou sublinguale. Lorsque le CBD est utilisé en conjonction avec un autre traitement médical, le risque est que l’efficacité du traitement soit affectée et/ou que des effets secondaires se produisent.

Consommation du CBD : Quels sont les contres indications?

Un certain nombre d’études scientifiques ont suggéré que l’utilisation du CBD n’est pas la même pour tout le monde.

De nombreux facteurs influencent l’administration et le métabolisme des chanvres légaux, c’est pourquoi une quantité ou une concentration recommandée pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre.

Avant tout, en cas de doute sur la santé, il est toujours conseillé de demander un avis médical. De même, faire preuve de prudence dans le cas où un autre traitement médical est suivi, notamment si les médicaments sont à base de benzodiazépine.

 En outre, il est déconseillé, par précaution, l’utilisation du CBD chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants, les personnes souffrant de problèmes cardiaques, et toute personne souffrant de maladies du foie. Les personnes souffrant de problèmes respiratoires, de la maladie de Parkinson, d’allergies et de dépression chronique ou sévère figurent également sur la liste des contre-indications à l’utilisation de ce produit.

Voici quelques explications pour certaines de ces contre-indications.

Les médicaments

Certains types de médicaments sont altérés et dégradés par le système immunitaire pour pouvoir fonctionner. La vitesse à laquelle l’estomac décompose des composés particuliers serait considérablement ralentie en cas de consommation de CBD. Il est également conseillé d’être très prudent en cas des problèmes gastro-intestinaux.

En cas de grossesse et allaitement

La grossesse est un moment particulier dans la vie d’une femme, ainsi que dans la vie de son futur enfant. Malgré le fait que le CBD ne soit pas une molécule psychoactive comme le THC, aucune étude approfondie n’a été menée pour déterminer si le CBD est bénéfique ou nocif pour la santé des nouveau-nés.

Plusieurs études ont montré que la consommation de THC pendant la grossesse est néfaste pour le développement du cerveau des nouveau-nés et est fortement liée aux naissances prématurées.

D’ailleurs, plusieurs études menées sur des souris de laboratoire semblent prometteuses en ce qui concerne la consommation de CBD pendant la grossesse. Comme pour l’alcool, le tabac, les fruits de mer et diverses autres substances, il est prudent de ne pas consommer de CBD pendant la grossesse ou l’allaitement.

CBD : En cas de grossesse et allaitement

Addiction au CBD : est- ce possible?

Tout d’abord, l’image d’un plant de cannabis est fréquemment associée aux représentations sociales de la consommation de drogues. La plupart du temps, le mot “drogue” évoque des notions d’addiction, de toxicomanie ou de marginalisation sociale. L’une des questions les plus souvent posées par les nouveaux consommateurs de cannabis est de savoir si la consommation de CBD peut entraîner une addiction.

Pour être plus précis, il est nécessaire de distinguer l’addiction au cannabis de l’addiction au CBD.  Aussi, la plante contient plus d’une centaine de molécules différentes, dont des phytocannabinoïdes, des terpénoïdes, des terpénoïdes et des flavonoïdes.

Le cannabidiol, comme le THC et le CBG (cannabigérol), est un phytocannabinode qui se présente sous différentes formes. Cependant, seul le THC a le potentiel de créer une addiction. En raison de l’augmentation des concentrations de dopamine dans les circuits mésolimbiques, le THC agit sur le circuit de la récompense et de la motivation, qui est directement lié à l’addiction.

En 2011, l’étude NERSAC menée en Irlande a déterminé que cette substance a un potentiel addictogène de 8,9%. Selon la même classification, le tabac présente un risque de 67,5% et l’alcool un risque de 22,7%.

Étant donné la forte addiction au tabac, il n’est pas surprenant que les consommateurs de cannabis développent un sentiment de dépendance, classant leur consommation comme problématique. Elle serait davantage associée à la marijuana qu’à la nicotine. La réduction ou l’arrêt complet de la consommation de tabac permettrait donc de réduire significativement l’addiction au cannabis.

Bien au contraire, le CBD ne rend pas dépendant

Le CBD n’a aucun effet sur les niveaux de dopamine et ne peut pas rendre dépendant. Cependant, il pourrait être particulièrement bénéfique dans le traitement des addictions. D’une part, il peut avoir des propriétés anti-craving, ce qui signifie qu’il pourrait réduire des symptômes comme les hallucinations, l’hyperthermie, les nausées et les tremblements, la sensibilité à la lumière et la diarrhée.

D’autre part, l’état de manque fait référence à un désir incontrôlable de consommer une substance. En d’autres termes, le CBD peut réduire l’envie de consommer des drogues addictives comme le tabac et l’alcool, ce qui réduit le risque d’addiction.

le CBD ne rend pas dépendant

Dans une étude publiée en 2019, des chercheurs ont constaté que l’utilisation du CBD chez les utilisateurs d’opioïdes (des substances naturelles ou fabriquées en laboratoire) avait des résultats très positifs. La dose immédiate de CBD, contrairement au placebo, a réduit de manière significative à la fois la faim et l’anxiété.

Enfin, le CBD a réduit les mesures physiologiques induites par les opiacés, à savoir la fréquence cardiaque et le taux de cortisol salivaire. Aucun effet défavorable ou nocif n’a été découvert.

Conclusion

En résumé, si le CBD est consommé sans THC et sans combustion liée au tabac, comme c’est le cas des huiles de CBD, il n’y a pas de risque de dépendance. Elle peut également être utile dans le traitement des comportements addictifs et l’élimination des drogues.

Dans une situation où les addictions, notamment aux opioïdes, sont devenues un problème de santé publique, la France connaît aujourd’hui une forte augmentation des décès par overdose d’opiacés : plus de 146 % entre 2005 et 2016. Le CBD et son potentiel thérapeutique pourraient donc devenir l’une des options de traitement des addictions dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.